Présentation de l’Association

« La Maison de l’Espoir », Centre de mieux être pour tous, est une structure unique en France qui accueille et ouvre les portes d’une nouvelle vie aux familles et à leurs proches confrontés au handicap et, au sein de laquelle la plupart des techniques innovantes recherchées par les familles sont pratiquées.
 Objet social et système de valeur :

Un Sourire pour l’Espoir (USPE) est une association loi 1901 à but non lucratif regroupant des familles, des amis et sympathisants de personnes atteintes de handicap physique de l’enfance à l’âge adulte. Selon ses statuts, l’association a pour but d’écouter, d’informer, de soutenir les familles, de les accompagner et de favoriser l’accès à des prises en charge  thérapeutiques.

La genèse :

Elle est liée à une histoire personnelle. Le combat d’une maman pour son fils, victime d’une anoxie cérébrale à la naissance, qui crée en 2003 une association pour l’aider à retrouver l’autonomie. Son fils Aris maintenant âgé de 19 ans a retrouvé la marche grâce à la pratique de thérapies alternatives et complémentaires découvertes en Europe et à l’étranger.

Sur la route de l’espoir, le combat démarre en 2013 :

Antonie MORADEL, crée alors l’association « Un Sourire Pour l’Espoir » pour aider tous ceux qui sont comme son fils, à qui elle apporte soutien et accompagnement. En peu de temps, ses initiatives dépassent les frontières du territoire national et se déploient progressivement en Europe et à l’étranger.

Des ateliers éducatifs de loisirs

Les ateliers créés en 2007 (danse en fauteuil, art plastiques, équithérapie, musicothérapie, théâtre) ont permis à l’association de se développer au travers d’activités plus lisibles et attendues par les partenaires institutionnels locaux et plus ancrées dans le territoire.

L’association fête ses 10 ans en 2013 :

10 ans déjà, il nous suffisait d’y croire que : le handicap n’est pas une fatalité, il faut persévérer pour vaincre !

Le constat :

Des familles en situation de détresse qui ne trouvent pas de réponse dans les institutions sociales et médicales en France s’en vont en masse en Europe et à l’étranger pour trouver des solutions thérapeutiques alternatives et innovantes pour leurs proches. En 2014, Le Biofeedback « EMG » méthode Brucker, longtemps pratiquée par de nombreuses familles Françaises aux Etats Unis et quelque peu   en Allemagne et en Belgique, est désormais pratiqué en France au sein de l‘Association Un Sourire Pour l’Espoir avec le concours de Diana DIAZ. « Spécialiste du Biofeedback à l’hôpital de Miami »

En 2015, l’Association met en place « La Maison de l’Espoir » :

C’est une structure unique en France, dont le but est d’accueillir et ouvrir les portes d’une nouvelle vie aux les familles et à leurs proches confrontés au handicap.

Recherche et technologies :

Des travaux scientifiques, une plate forme technologique, le développement et l’amélioration des procédés pour la prise en charge par le système de santé français et la reconnaissance des techniques évaluées sont en cours de réalisation.